Séminaires des labo de l’ED

Séminaire Histoire et Philosophie des Sciences - mardi 25 février, 17h - Claude Lobry, "Ce que dit le Principe d'Exclusion Compétitive en Écologie"

Dans le cadre du séminaire "Histoire et Philosophie des Sciences", le CRHI et le Laboratoire J.A. Dieudonné sont heureux d’accueillir Claude LOBRY (Laboratoire J.A. Dieudonné, Université Côte d'Azur) le mardi 25 février 2020, de 17h à 18h30, en salle de conférences du Laboratoire J.A. Dieudonné (campus Valrose), pour une conférence intitulée "Ce que dit le Principe d'Exclusion Compétitive en Écologie".

Claude LOBRY

Laboratoire J.A. Dieudonné, Université Nice Côte d'Azur

mardi 25 février, 17h-18h30

"Ce que dit le Principe d'Exclusion Compétitive en Écologie"

Présentation

Par la force des choses, lorsqu’elle se constitue en discipline autonome à la fin du XIX siècle, l’Écologie scientifique emprunte aux idées de son temps. Il en est ainsi du concept de compétition qui était très largement utilisé depuis le début du siècle pour penser les relations dans la société. Depuis sa première formulation par un ornithologue (Grinnell 1904) les écologues se sont attachés à préciser le sens de l’expression Principe d’Exclusion Compétitive et pour cela ils se sont aidés de modèles mathématiques comme le très célèbre modèle de Lotka-Volterra (≈ 1920 − 1925). A travers l’histoire des modèles les plus importants : Verhulst 1845), Gause (1934), Rosenzweig-MacArthur (1963), Armstrong, MacGehee (1980), Arditi-Ginzburg (1989), nous essayerons de dégager ce que peut être l’usage des mathématiques dans la clarification des concepts de l'écologie.

Nota bene : la participation au séminaire est validée par les Ecoles Doctorales EDSFA et SHAL pour les doctorants.

Cordialement,

Frédéric Patras, Sébastien Poinat

Colloquium du laboratoire Dieudonné - lundi 3 février à 12:00

Cher(ère)s collègues,

L'équipe Colloquium vous souhaite une merveilleuse année et une belle reprise.

La prochaine séance du Colloquium du laboratoire Dieudonné aura lieu le lundi 3 février à 12:00 en salle de conférences. Elle sera suivie d'une collation. Notre conférencière sera :

Victorita DOLEAN (Université Côte d'Azur, Laboratoire J.A. Dieudonné, CNRS, Prix Bull-Joseph Fourier 2015, http://www.victoritadolean.com/)

et le titre de son exposé sera :

'Résolution rapide des problèmes de propagation d'onde (électromagnétique ou sismique) en régime harmonique'.

Un résumé est le suivant.

Les problèmes de propagation d'onde sont présents dans de nombreuses applications complexes ayant un fort enjeu sociétal ou impact sur notre rapport à l'environnement comme par exemple l'imagerie médicale ou celle sismique. Dans ce type d'applications, le modèle mathématique par excellence est l'équation de Helmholtz, transformée de Fourier en temps de l'équation des ondes scalaire.

La construction des solveurs à la fois rapides, extensibles et robustes de ce modèle en milieux hétérogènes ou dans les hautes fréquences, tout comme la problématique mathématique et numérique sous-jacente, est une question ouverte.

L'approximation numérique de ces problèmes par des discrétisations adaptées, bien qu'également difficile, permet d'accéder à leurs solutions.

Dans cet exposé on présente quelques méthodes de résolution répondant aux questions fondamentales ci-dessus en les situant par rapport à l'état de l'art, ainsi que des résultats mathématiques permettant d'évaluer leurs performances. On montrera des illustrations de l'application de ces solveurs à des problèmes de propagation d'onde électromagnétique (inspirés de l'imagerie médicale) ou d'ondes sismiques (imagerie du sous-sol).

Venez Nombreux !

L'équipe Colloquium

Colloquium J. Morgenstern - Mazyar Mirrahimi - 30 janvier 2020 - 11h - Inria - Sophia Antipolis

Inria, site de Sophia Antipolis Amphithéâtre - Bâtiment Kahn

Mazyar Mirrahimi

"The quest for long-lived quantum bit"

Résumé / Abstract :
The field of quantum information processing (quantum computation and quantum communication) has grown considerably in recent decades. Numerous proof-of-principle experiments on small-scale quantum systems (few physical degrees of freedom) have been carried out in various physical frameworks such as NMR (nuclear magnetic resonance), trapped ions, linear optics and superconducting circuits. In spite of all these achievements, and to make it a useful technology, an important step of scaling is required for multi-qubit (quantum-bit) protocols. The main obstacle here is the destruction of quantum coherence (called decoherence) due to the interaction of the quantum system with its environment. The next critical step in the development of quantum information is most certainly the active correction of errors. Through this step, it is conceivable, using possibly many physical qubits, an encoded logic qubit that is protected against the major decoherence channels and thus admits an effective coherence time much longer than a physical qubit. Although a theory of quantum error correction exists and has been developed since the mid-1990s, early experiments are currently being studied in physics laboratories around the world. A central challenge in all these experiments is related to the real-time feedback control required for error correction. After reviewing some of the theory behind this area, I will explain how this central challenge can be attacked by passive control and dissipation. I will also review a series of recent experimental developments in this area.

La présentation sera faite en anglais.

Retrouvez l'intégralité du programme de l'année sur le site du colloquium
https://iww.inria.fr/colloquium/

Séminaire Histoire et Philosophie des Sciences : Jean-Marc Lévy-Leblond, mardi 7 janvier, 17h "Les énigmes du sp(h)in(x)"

Dans le cadre du séminaire d’Histoire et de Philosophie des Sciences
http://crhi-unice.fr/la-pensee-des-sciences
le CRHI et le Laboratoire J.A.Dieudonné sont heureux d’accueillir la conférence de

Jean-Marc Lévy-Leblond (Professeur Emérite, UCA)

le mardi 7 janvier 2020, de 17h à 18h30

en salle de conférences du Laboratoire J.A. Dieudonné (campus Valrose),

intitulée : « Les énigmes du sp(h)in(x) »

Présentation :
Le concept de spin permet un point de vue original sur la physique quantique. On en décrira la genèse historique dans l’étude des spectres atomiques, puis sa formalisation en théorie quantique. On insistera sur les grandes avancées qu’il a permises, de par son lien intime avec les propriétés collectives des ensembles de quantons identiques (i. e. le principe d’exclusion de Pauli), pour l’élucidation de la structure des atomes et des molécules, du rayonnement électromagnétique (corps noir, lasers) ainsi que de la stabilité de la matière macroscopique. La théorie quantique moderne lui reconnaît un rôle essentiel dans la classification des particules. On montrera pourtant que plusieurs profondes questions irrésolues se posent à son sujet

Henri Atlan, mardi 17 décembre 2019, 18h-19h30 : "Spinoza et la biologie actuelle"

Dans le cadre d'un partenariat avec l'Institut NeuroMod (Institut de Modélisation en neurosciences et cognition) et la MSHS Sud-Est (axe 1 : sciences cognitives et computation), le Séminaire d'histoire et de philosophie des sciences est heureux d'accueillir la conférence d'Henri Atlan :

FIRST NEUROMOD COLLOQUIUM
Henri ATLAN, "SPINOZA ET LA BIOLOGIE ACTUELLE"
Mardi 17 Décembre 2019, 18h-19h30
Maison de l’étudiant, Nice

Mettre un fichier en ligne: 

Colloquium J. Morgenstern - Bertrand Meyer - 18 décembre 2019 - 11h - Inria - Sophia Antipolis

COLLOQUIUM JACQUES MORGENSTERN

Inria, site de Sophia Antipolis
Amphithéâtre - Bâtiment Kahn

Le 18 décembre à 11 heures

Bertrand Meyer

(Schaffhausen Institute of Technology)

How to build quality software: the Eiffel experience

Résumé / Abstract :
With society’s growing reliance on IT systems, the ability to write high-quality software is ever more critical. While a posteriori verification techniques have their role, there is no substitute for methods and tools that provide built-in quality (“correctness by construction” and scale up to very large systems. For several decades my colleagues and I have been building such a method, based in particular on the concept of Design by Contract, the associated tools and the supporting language, Eiffel. The scope is wide, encompassing all aspects of the software development process, from requirements and design to implementation and verification. I will present an overview of the approach, show what it can yield, and discuss remaining open issues.

This talk is meant for everyone, whether from industry or academia, with an interest in practical techniques for engineering high-quality software.

La présentation sera faite en anglais.

Retrouvez l'intégralité du programme de l'année sur le site du colloquium
https://iww.inria.fr/colloquium/

Séminaire Histoire et Philosophie des Sciences : A. Galligo, le mardi 3/12

Dans le cadre du séminaire d’Histoire et de Philosophie des Sciences

http://crhi-unice.fr/la-pensee-des-sciences

le CRHI et le Laboratoire J.A.Dieudonné sont heureux d’accueillir une conférence d'

André Galligo (UCA, LJAD)

le mardi 3 décembre 2019, de 17h à 18h30, en salle de conférences du Laboratoire J.A. Dieudonné (campus Valrose), pour une conférence intitulée

« Que recouvre l'expression "Intelligence Artificielle" ? ».

Présentation :
Je propose une introduction à une discussion sur ce sujet qui se décompose en deux parties. Je vais d'abord tenter de définir les termes du débat en décrivant l'évolution de certaines outils technologiques et la perception de cette évolution. Je noterai la croissance des raisonnements et résultats de nature probabilistes/statistiques, notamment l'importance du Machine Learning. Puis, je présenterai (brièvement) l'état d'avancement de technologies emblématiques de l'IA comme la conduite automobile autonome, le diagnostic médical, la traduction automatique, les compétitions sur les jeux de stratégie, qui semblaient des marqueurs de l'intelligence humaine.

Cordialement,

Les organisateurs,

Frédéric Patras, Sébastien Poinat

Colloquium J. Morgenstern - Alexei A. Efros - 28 novembre 2019 - 11h - Inria - Sophia Antipolis

COLLOQUIUM JACQUES MORGENSTERN - Inria, site de Sophia Antipolis
Amphithéâtre - Bâtiment Kahn

Alexei A. Efros (UC Berkeley) will talk about "Self-Supervised Visual Learning and Synthesis"

Résumé / Abstract :
Computer vision has made impressive gains through the use of deep learning models, trained with large-scale labeled data. However, labels require expertise and curation and are expensive to collect. Can one discover useful visual representations without the use of explicitly curated labels? In this talk, I will present several case studies exploring the paradigm of self-supervised learning — using raw data as its own supervision. Several ways of defining objective functions in high-dimensional spaces will be discussed, including the use of General Adversarial Networks (GANs) to learn the objective function directly from the data. Applications of self-supervised learning will be presented, including colorization, on/off-screen source separation, image forensics, paired and unpaired image-to-image translation (aka pix2pix and cycleGAN), and curiosity-based exploration.

La présentation sera faite en anglais.

Retrouvez l'intégralité du programme de l'année sur le site du colloquium
https://iww.inria.fr/colloquium/

Jeudi 7 novembre de 14h à 16h en salle des séminaires de Chimie

Dr Samir JEGHAM, scientific attaché to global head of IDD (Integrated Drug Discovery platform a lead generation engine of Sanofi), and in charge of the French R&D Post-Doc mentoring program,
will give a talk on :
"From target to clinical candidate: The evolving role of project leader in Drug Discovery."

Mettre un fichier en ligne: 

Colloquium du laboratoire Dieudonné - lundi 14 octobre à 12:00

La prochaine séance du Colloquium du laboratoire Dieudonné aura lieu le lundi 14 octobre à 12:00 en salle de conférences. Elle sera suivie d'une collation en l'espace détente.

Notre conférencière sera :
Patricia REYNAUD-BOURET (The French Riviera University, Laboratoire J.A. Dieudonné, CNRS, Nice, https://math.unice.fr/~reynaudb/)

et le titre de son exposé sera :
'Réseaux de neurones et connectivité fonctionnelle'.

Un résumé est le suivant :
Apres un petit résumé des connaissances à avoir sur les réseaux de neurones biologiques, j'expliquerai pourquoi les neurobiologistes s'intéressent autant à la connectivité fonctionnelle, qui peut se voir mathématiquement comme un graphe d'indépendance locale entre neurones ou entre aires cérébrales. En particulier, ils pensent que cela peut contribuer à décoder le code neural. Je montrerai comment on peut reconstruire ce graphe et comment on peut obtenir des garanties mathématiques sur cette reconstruction même si on observe qu'une petite partie d'un réseau potentiellement infini de neurones d'un point de vue mathématique.

Venez Nombreux !

L'équipe Colloquium

Syndiquer le contenu