Séminaires des labo de l’ED

Physics of living matter workshop - IPMC, Sophia Antipolis - Friday 3rd June, 9h-14h

The next Physics of living matter workshop will focus on Optics and Biology. It will features an invited speaker (G. Baffou, Inst. Fresnel, Marseille) and several local speakers for shorter talks from the Nice physics and biology community (researcher and engineers). We expect it as being very interactive and informal as a fertile ground for new interactions.

Where: IPMC, Sophia Antipolis. When: Friday 3rd June, 9h-14h with lunch buffet and visit at the end.

For more informations: http://physbio.unice.fr/?page_id=116&event_id1=28

Colloquium du laboratoire Dieudonné - lundi 30 mai - 16:00

La prochaine séance du Colloquium du laboratoire Dieudonné aura lieu le lundi 30 mai à 16:00 en salle de conférences. Elle sera suivie d'un goûter en salle café. Notre conférencier sera :

Ilia KRASIKOV (Brunel University - London)

et le titre de son exposé sera :

'Laguerre and Jensen type inequalities for hyperbolic polynomials and allied functions'.

Un résumé est le suivant :

In this talk we deal with hyperbolic polynomials, that are real polynomials with only real zeros. The allied functions in the title are their uniform limits, which may be viewed as polynomials of infinite degree. Many important special functions, such as e.g. Bessel function J_nu(x), are of this type. The hyperbolic polynomials are completely characterized by infinite systems of inequalities consisting of differential quadratic forms, called the Laguerre and Jensen system. These inequalities, the simplest of which is (p')^2-p p'' >= 0, have some nice applications to orthogonal polynomials and allied functions. A challenging problem is to find new inequalities of this type or, more generally, to characterize differential inequalities which hold for hyperbolic polynomials. In the talk we give a complete characterization of such forms of degree four and discuss some conjectural inequalities of degree six. We present some results on a more involved problem of difference analogues of Laguerre type inequalities. We will also discuss some surprising features of Jensen's system leading to a kind of eigenvalue behaviour.

Venez Nombreux !

L'équipe Colloquium

LJAD : Seminaire commun Interfaces / Proba-stat

le 10 mai, à 14h, au LJAD en salle de conference, Eric Guerci fera un seminaire intitulé.

"Why do we need “quantum-like” models for cognition ?"

Colloquium du laboratoire Dieudonné - lundi 25 avril - 16:00

La prochaine séance du Colloquium du laboratoire Dieudonné aura lieu le lundi 25 avril à 16:00 en salle de conférences. Elle sera suivie d'un goûter en salle café. Notre conférencier sera :

André UNTERBERGER (Université de Reims - Reims)

et le titre de son exposé sera :

'Arithmétique pseudodifférentielle et applications'.

Un résumé est le suivant :

L'analyse pseudodifférentielle a été créée en vue de ses applications aux équations aux dérivées partielles. Elle est basée sur la construction d'opérateurs au moyen de symboles, le symbole d'un opérateur linéaire de l'espace de Schwartz S(R^n) dans son dual S'(R^n) étant une distribution dans l'espace S'(R^{2n}). Il s'agira ici d'un tout autre domaine d'applications, à savoir à des questions arithmétiques. Je montrerai en particulier comment l'arithmétique pseudodifférentielle propose une nouvelle approche du ô combien célèbre problème des zéros de la fonction zeta de Riemann.

Venez Nombreux !

L'équipe Colloquium

Colloquium Jacques Morgenstern - INRIA - Jeudi 28 avril 2016 - 11h

Number-theoretic methods in quantum computing
Peter Selinger
Dalhousie University - USA
--
Lieu : Inria Sophia Antipolis - Méditerranée
2004, route des Lucioles
Sophia Antipolis
--
Accès libre et gratuit
--

Pour en savoir plus :
http://iww.inria.fr/colloquium/

CEMEF : l'ingénierie des matériaux dans l'automobile - 27 avril - 14h

Le 27 avril à 14h en amphi L. de Vinci (MINES ParisTech Sophia Antipolis), aura lieu le séminaire d'Yvan Chastel, Directeur Matériaux, Renault sur : l'ingénierie des matériaux dans l'automobile

Séminaire MINES ParisTech Sophia Antipolis -15/04 - 10h30 salle IR16

"Relation rhéologie-structure dans les géopolymères"
par A. Poulesquen
CEA, DEN, DTCD, SPDE, LP2C, F-30207 Bagnols-sur-Cèze, France

Mettre un fichier en ligne: 

Séminaires ECOMERS : Friday April 1st, 2016 at 14h00 (salle Risso)

Friday April 1st, 2016 at 14h00 (salle Risso) Virginie Raybaud (Centre Scientifique de Monaco - Laboratoire d’Océanologie et de Géosciences;
virginie@centrescientifique.mc) will present the seminar entitled:

"Changement climatique et biogéographie : Effet du réchauffement global sur la distribution géographique des organismes marins".

Resumé : Depuis le début du 20ème siècle, la température globale moyenne de la planète a augmenté de 0.8°C, dont 0.6°C au cours des cinquante dernières années. Les conséquences de ce réchauffement sur les écosystèmes (terrestres et marins) font l’objet de nombreuses études et différents types de réponses ont d’ores et déjà été identifiées. Parmi elles, on peut citer par exemple les modifications d’abondance, les changements phénologiques, les changements écosystémiques abrupts ou encore les mouvements biogéographiques. C’est dans cette dernière catégorie que se place notre étude. Des changements de répartition géographique ont été observés pour de nombreuses espèces (migration vers les pôles) et l’intensité de ces changements dépend en grande partie du degré d’eurythermie des organismes. Les modèles de distribution d’espèces (ou modèles de niche écologique) sont des méthodes qui permettent d’expliquer la répartition géographique actuelle des espèces et de faire des projections sur les changements potentiels à venir. Dans notre étude, nous avons utilisé un nouveau modèle de distribution appelé NPPEN (Non-Parametric Probabilistic Ecological Niche model) pour modéliser la distribution géographique actuelle de quelques espèces marines en se basant sur la représentation de leur niche écologique (sensu Hutchinson).
Nous avons aussi utilisé les nouveaux scénarios climatiques de l’IPCC afin d’étudier les changements potentiels de distribution qui pourraient avoir lieu au cours du 21ème siècle. Pendant ce séminaire, je présenterai les résultats obtenus pour 3 espèces :
- La macroalgue Laminaria digitata : algue brune exploitée qui joue un rôle majeur dans la structuration de la biodiversité et qui est
particulièrement sensible à l’élévation des températures
- Le couteau américain (Ensis directus) : bivalve d’origine américaine qui a été introduit accidentellement à la fin des années 70 et dont la
répartition en Europe ne cesse de s’étendre
- L’anchois européen (Engraulis encrasicolus): petit pélagique à fort
intérêt commercial".

équipe “Symbiose Marine” : 23 mars 14h - salle Risso (Valrose) « Population genomics and complex traits in budding yeast»

Dr Gianni Liti CR1 CNRS from IRCAN will give a talk on
« Population genomics and complex traits in budding yeast»
For further informations contact : Paola Furla (furla@unice.fr / 0492076830)

Mettre un fichier en ligne: 

MINES ParisTech Sophia Antipolis, 27 avril -10h - salle IR15

Dr. Franck Pigeonneau, HDR, Chercheur associé de Saint-Gobain Recherche au Laboratoire Surface du Verre et Interface, UMR 125 CNRS/Saint-Gobain. Diplomé de l'ESPCI/Paris 6, Franck Pigeonneau est spécialiste des matériaux hétérogènes réactifs.

Titre : Transfert de masse autour de bulles d'oxygène et drainage de films visqueux rencontrés au cours de l'élaboration des verres

Résumé : Les verres sont élaborés à l'échelle industrielle dans des grands fours, sièges de beaucoup de phénomènes de transfert. Deux exemples mettant en lumière l'approche développée au laboratoire seront présentés, mêlant expérience et simulation numérique. Le premier exemple sera consacré au transfert de masse autour de bulles d'oxygène se déplaçant dans un liquide formateur de verre. Il a été vu par l'expérience que les bulles d'oxygène se résorbent plus rapidement lorsque la quantité de fer composant le verre est importante. Ainsi, nous avons développé un modèle théorique pour prendre en compte cet effet. Ce dernier revient à coupler les transferts de masse à la réaction d'oxydo-réduction du fer. Après détermination des coefficients de transfert de masse en fonction du taux de fer, on reproduit numériquement très bien l'effet de la teneur en fer. Le deuxième exemple sera consacré au drainage et à la stabilité de bulles à la surface libre d'un verre en fusion. Là encore, une expérience a été spécialement développée pour étudier le drainage de film de verre en fusion à l'aide d'une méthode interférométrique. Nous avons pu identifier que plus les bulles sont grosses, plus le temps de drainage est faible ce qui semble contre-intuitif au premier abord. En parallèle, des simulations numériques basées sur une méthode d'intégrales de frontière ont été faites, permettant de retrouver les mêmes comportements. Les résultats s'expliquent par le fait que plus les bulles sont grosses, plus la déformation des interfaces est grande. Ainsi la pression imposée par la force de flottabilité créée par la bulle se répartit sur une surface plus grande lorsque la bulle croît, ce qui réduit la vitesse de drainage de bulle. Grâce à un modèle simplifié reposant sur une hypothèse d'écoulement purement élongationnel dans le film, nous pouvons décrire simplement les taux de drainage trouvés expérimentalement et numériquement.

Syndiquer le contenu