Meeting projet NAUTILUS (ECOSEAS/I3S/Géoazur) Mercredi 12 juin de 13h30 à 17h30

Meeting projet NAUTILUS (ECOSEAS/I3S/Géoazur)
Mercredi 12 juin de 13h30 à 17h30
Géoazur Bat. 4 - Campus Azur CNRS – Sophia Antipolis

Programme : https://docs.google.com/document/d/1HL9BvDEmZrInrP7ZB41L26z5pn51gQXYwNZl...

L'environnement sous-marin a longtemps été décrit comme un monde silencieux. Les recherches menées au cours des dernières décennies ont toutefois permis de mieux faire comprendre que les sons et les bruits sont des éléments importants de l’environnement marin. Le bruit marin, comprenant les sons biotiques (produits par des animaux comme les poissons et les mammifères), les sons abiotiques (par exemple, déferlement des vagues et des courants de glace) et anthropiques (par exemple, sonar, prospection sismique, forage, bateaux de plaisance et de pêche), est appelé paysage sonore. L'augmentation de l'industrialisation et des échanges mondiaux a entraîné une augmentation spectaculaire des bruits anthropiques, considérés comme un polluant mondial majeur au XXIe siècle. Le bruit anthropique peut toucher une grande variété d'espèces d'animaux marins, avec des conséquences allant de l'absence d'effet à la mort immédiate.
Grâce à une collaboration multidisciplinaire entre chercheurs en biologie et écologie marines, en géosciences et en traitement des signaux acoustiques, le projet pilote Nautilus fournira des informations essentielles pour :i) construire le paysage sonore du domaine côtier (Villefranche/mer, Saint Jean-Cap-Ferrat et Eze) ii) analyser automatiquement les grands ensembles de données existants et futurs de la communauté des géosciences marines pour construire le paysage sonore en mer Ligure iii) évaluer les conséquences à plusieurs niveaux du bruit anthropique en mer Ligure : impact sur le comportement, la vitesse de colonisation, la morphologie, la croissance et d’autres variables physiologiques des poissons juvéniles ; et sur la communication acoustique du Rorqual commun.