Séminaires des labo de l’ED

UC, why not ! Lundi 16 octobre 2017 à 11:00 - salle de conférences de l’IPMC

Le system UC (University of California) est constitué, entre autre, par un réseau de 10 Universités implantées principalement dans le Golden State entre San Francisco et San Diego et sont souvent classées parmi les meilleurs acteurs américains ou mondiaux. Avec plus de 230.000 étudiants et 1,7 millions d’anciens étudiants ces universités sont des acteurs majeurs en formation académique et en recherche scientifique basés sur des méthodes à la fois pragmatiques et innovantes. Etudier, réaliser un doctorat ou un post-doctorat peut être une opportunité intéressante dans la façon de concevoir ou de réaliser un projet et revenir enrichir l’UNS avec de nouvelles capacités et expériences.
Après un an d’implantation au sein d’un membre de ce réseau, il sera proposé un exposé de quelques minutes pour ceux qui souhaitent non seulement envisager un tel projet mais également vous accompagner à réaliser le premier pas dans cette direction.

Lieu : salle de conférences de l’IPMC,
660 route des Lucioles,
Sophia Antipolis, 06560 Valbonne
----------------------
Contact / Intervenant :
Frédéric GUITTARD
guittard@unice.fr
www.unice.fr/nice-Lab

Colloquium du laboratoire Dieudonné - mardi 10 octobre à 10:30

La prochaine séance du Colloquium du laboratoire Dieudonné aura lieu exceptionnellement le mardi 10 octobre à 10:30 en salle de conférences. Elle sera suivie d'une collation en salle café. Notre conférencier sera :

Tony LELIÈVRE (École des Ponts ParisTech, CERMICS, Marne la Vallée, Prix de la recherche de la fondation iXCore 2011, Grand prix Alcan de l’Académie des Sciences 2010, Prix de thèse GAMNI 2004, Prix de thèse ParisTech 2004, Prix de thèse de l’École des Ponts 2004, Prix CS 2002 décerné par la société Communications et Systèmes, http://cermics.enpc.fr/~lelievre/)

et le titre de son exposé sera :

'Simulation moléculaire et mathématiques'.

Un résumé est le suivant :

La simulation moléculaire consiste à modéliser la matière à l'échelle des atomes. En utilisant ces modèles, on espère obtenir des simulations plus précises et plus prédictives, et ainsi avoir accès à une sorte de microscope numérique, permettant de scruter les phénomènes moléculaires à l'origine des propriétés macroscopiques. Les perspectives applicatives sont innombrables : prédiction des structures des protéines, conception de nouveaux médicaments ou de nouveaux matériaux, simulation de la dynamique des défauts dans un matériau, etc. La simulation moléculaire occupe aujourd'hui une place importante dans de nombreux domaines scientifiques (biologie, chimie, physique) au même titre que les développements théoriques et les expériences.

Malgré la formidable explosion de la puissance des ordinateurs, il reste difficile de simuler suffisamment d'atomes sur des temps suffisamment longs pour avoir accès à toutes les quantités d'intérêt. Les mathématiques jouent un rôle fondamental à la fois pour dériver rigoureusement des modèles réduits moins coûteux, et pour analyser et améliorer des algorithmes permettant de relever les défis posés par les différences d'échelles en temps et en espace entre le modèle atomique et notre monde macroscopique.

L'objectif de l'exposé sera de présenter les modèles utilisés en dynamique moléculaire ainsi que quelques questions mathématiques soulevées par leur simulation.

Venez Nombreux !

L'équipe Colloquium

séminaire "Pensée des sciences" - Mardi 17 octobre 2017, à partir de 17h

Les activités du séminaire "Pensée des sciences" reprennent pour l'année 2017-2018. Le CRHI et le laboratoire J.A. Dieudonné sont heureux d’accueillir

Christian BRACCO

(SYRTE, Observatoire de Paris, Université Côte d’Azur)

Mardi 17 octobre 2017, à partir de 17h

Salle de conférences du Laboratoire Dieudonné (Campus Valrose)

Title : « L'environnement scientifique du jeune Albert Einstein à Pavie et à Milan »

Présentation : La période 1895-1901 est importante pour comprendre la formation et l’évolution des questionnements scientifiques du jeune Albert Einstein (1879-1955). Parallèlement à ses études en Suisse, il passe alors un temps significatif à Pavie et à Milan avec sa famille, qui y possède une entreprise électrotechnique. Nous décrirons son environnement scientifique à Pavie, qui lui permet, dès l’âge de seize ans, sans avoir l'âge requis ni diplôme nécessaire, de se présenter à l’École Polytechnique de Zürich. Après son admission en 1896 l'année suivante, Einstein retourne régulièrement à Milan où sa famille s'est établie définitivement. Nous monterons, à partir de ses lettres à sa future femme Mileva Marić, qu’il travaille dans la riche bibliothèque scientifique de l’Istituto Lombardo, accademia di scienze e lettere. De 1899 à 1901, il retrouve à Milan son ami Michele Besso avec lequel il a de nombreux sujets de discussions scientifiques : forces moléculaires et phénomènes de capillarité en lien avec une première thèse qu'il abandonne début 1902, mais aussi mouvement relatif de la matière et de l’éther ou nature de la lumière. Ces échanges constituent un prélude à la fameuse période bernoise, où, à la demande d'Albert, Michele le rejoint en janvier 1904 au bureau des brevets et de la propriété intellectuelle. Einstein bénéficie aussi à travers Besso du riche environnement scientifique de sa famille, en particulier celui de son oncle Giuseppe Jung, professeur de mathématiques au Politecnico de Milan et membre de l’Istituto Lombardo. Nous proposerons une analyse croisée des revues scientifiques présentes dans la bibliothèque de cet institut, du contenu de la bibliothèque personnelle de Jung et des lettres d’Einstein. On peut espérer que cet éclairage nouveau aidera à retracer l’évolution de ses idées scientifiques. Ainsi, la nécessité d’étendre, puis de réorienter son travail de thèse initial, l’expérience qu’il imagine pour mettre en évidence le mouvement de la Terre dans l’éther, et peut-être même une première idée des quanta lumineux, pourraient être liées à ses lectures et discussions du printemps 1901 à Milan.

Références :

C.B., Quand Albert devient Einstein (Paris, CNRSEditions, 2017
C.B., Einstein and Besso: From Zürich to Milan,

http://www.ilasl.org/index.php/Scienze/article/view/178

Lien vers la page du séminaire : http://crhi-unice.fr/la-pensee-des-sciences

En espérant vous y retrouver nombreux,

Les organisateurs du séminaire

Colloquium du laboratoire Dieudonné - lundi 11 septembre - 11:00 en salle de conférences

L'équipe Colloquium vous souhaite une belle reprise.

La prochaine séance du Colloquium du laboratoire Dieudonné aura lieu le lundi 11 septembre à '11:00' en salle de conférences. Elle sera suivie d'une collation en salle café. Notre conférencier sera :

Rémi ABGRALL (Universität Zürich, Institüt für Mathematik, Zürich, Suisse, Prix Blaise Pascal 2001, https://www.math.uzh.ch/index.php?professur&key1=8882)

et le titre de son exposé sera :

'Quelques commentaires sur les problèmes de conservation pour les problèmes hyperboliques'.

Un résumé est le suivant :

Nous sommes intéressés par les problèmes soulevés par l'approximation numérique des problèmes hyperboliques, comme ceux qui viennent de la mécanique des fluides. Depuis les travaux de Lax, on connaît la forme faible de ces systèmes, et on sait qu'il faut rajouter des conditions supplémentaires pour sélectionner les solutions "physiques". Depuis le célèbre théorème de Lax et Wendroff (1960), on connaît quelle doit être la forme a priori d'un schéma numérique pour pouvoir, supposant un certain nombre de conditions de stabilité, pouvoir garantir la convergence vers une solution faible, voire une solution faible entropique. A priori violer ces conditions peut avoir des conséquences catastrophiques.

Est-ce la fin de l'histoire ? Doit-on respecter strictement ces principes, sans pouvoir en déroger ?

Le but de cet exposé est de montrer, sur quelques exemples, que ce n'est pas nécessairement le cas. On montrera comment construire un schéma où, sous les même conditions de stabilité que pour Lax-Wendroff, et partant d'une forme non conservative des équations, on peut construire un schéma qui converge vers les 'bonnes' solutions. Je montrerai aussi qu'une grande partie des schémas connus (ou que je connais) sont tous de la même forme. Enfin, si le temps le permet, je montrerai comment construire systématiquement des schémas entropie stable. Toutes ces questions sont des diverses facettes de la même question : quel est le sens de la notion de conservation locale en hyperbolique non linéaire ?

Venez Nombreux !

L'équipe Colloquium

Colloquium du laboratoire Dieudonné - lundi 29 mai - 16:00 en salle de conférences

La prochaine séance du Colloquium du laboratoire Dieudonné aura lieu le lundi 29 mai à 16:00 en salle de conférences. Elle est une invitation commune avec le Séminaire "Pensées des sciences". Elle sera suivie d'un goûter en salle café. Notre conférencier sera :

Sergio ALBEVERIO (Universität Bonn, Institute for Applied Mathematics, Hausdorff Center for Mathematics - Bonn - Deutschland, Prix Max-Planck-Award in Mathematics 1992, https://wt.iam.uni-bonn.de/albeverio/home/)

et le titre de son exposé sera :
'Infinite dimensional integrals and relations with PDEs, asymptotics and applications'.

Un résumé est le suivant :

We present a unified approach to infinite dimensional integrals of the Feynman (oscillatory)-type and of the Wiener (probabilistic-)type. Their relations to PDEs and corresponding stochastic systems will also be discussed, as well as asymptotic expansions of particular relevance for applications (e.g. in mathematics and complex systems).

Venez Nombreux !

L'équipe Colloquium

LJAD : "Learning to navigate in dynamic environments: animal behavior and artificial intelligence" 10.5.2017 11:00 pm at the seminar room of LJAD

Next Wednesday, 10.5.2017, Antonio Celani from International Center for
Theoretical Physics (ICTP, Trieste, Italy) will deliver a seminar at
11:00 pm at the seminar room of Dieudonné Lab.(Valrose)

Title:

Learning to navigate in dynamic environments: animal behavior and
artificial intelligence

Abstract:
I will discuss two examples of difficult navigation tasks in highly
dynamical environments. The first one is thermal soaring in birds. Birds
and gliders piggyback ascending currents to fly with a reduced
expenditure of energy, for example, during migration, and to extend
their flying range. Flow in the thermals is highly turbulent, which
poses the challenge of the orientation in strongly fluctuating
environments. The second one is gravitaxis by smart microswimmers. These
are self-propelled particles that can sense basic mechanical cues from
their surroundings and respond to them in order to reach the highest
altitude within some time horizon. We combine numerical simulations of
fluid flow with reinforcement learning methods to identify strategies of
navigation that can cope with potentially dangerous flow configurations
and exploit favorable ones.

ECOMERS : "A macroecological theory for the arrangement of life in the oceans" 11 mai 15h

Grégory Beaugrand, directeur de recherche au CNRS (Laboratoire d'Océanologie et de Géosciences, Wimereux) et chercheur associé à la SAHFOS (Plymouth), viendra nous présenter ses travaux le 11 mai à 15h en salle Risso (Bât. Sc. Nat. Valrose)

Sa présentation s'intitule :

"A macroecological theory for the arrangement of life in the oceans"

Abstract:

In the next decades, global climate is likely to change at a magnitude rarely reached in the recent history of the planet, threatening the organisation and the distribution of marine ecosystems and their biodiversity. Results from retrospective analyses have greatly improved our understanding of the influence of changing climatic conditions on marine species and ecosystems. However, general theories have not been proposed yet to explain and predict how ecosystems and their biodiversity respond to climate and environmental changes. In this talk, I present the MacroEcological Theory of the Arrangement of Life or METAL theory. The METAL theory states that biodiversity is strongly, and in a deterministic way, influenced by climate and the environment. This influence mainly occurs through the interactions between the ecological niche of a species and both climatic and environmental changes. These interactions should propagate through different organisational levels from the species to the community and the ecosystem. They should also be perceptible from the smallest ecosystems to the whole ecosphere. The theory offers a way to make testable predictions at the biogeographic scale and in the context of climate change. It explains how global-scale biodiversity patterns form and how climate change may alter ecosystems and their species.

ECOMERS : "Local Knowledge, Groupers and Conservation - with examples from small-scale fisheries from Brazil" 4 mai - 14h30

Prof. Alpina Begossi (Phd Ecology UC Davis USA / UNICAMP Universidade Estadual de Campinas, San Paolo / FIFO Fisheries and Food Institute, Director /and UNISANTA Universidade Santa Cecília, Brasil) nous présentera un séminaire intitulé "Local Knowledge, Groupers and Conservation - with examples from small-scale fisheries from Brazil" le 4 mai à 14h30 en salle Risso (bât. Sc. Nat. Parc Valrose)

Colloquium J. Morgenstern - 6 avril 2017 - 11h - Inria - Sophia Antipolis

Jean-Christophe Thalabard - Médecin et Professeur à l'Université Paris Descartes présentera : "Mathématiques, Statistiques et Médecine: des collaborations plus que jamais nécessaires "

Résumé :

A travers le paradigme d’une maladie chronique fréquente, le cancer du sein, nous souhaitons aborder les évolutions de formes de collaborations entre le domaine médical et les chercheurs en mathématiques appliquées.

La capacité à observer et quantifier les états physiologiques et pathologiques et approcher leurs variabilités intra- et inter- individuelles a marqué l’entrée dans une médecine dite scientifique dès la fin de 18eme siècle. Dès la seconde moitié du 20eme siècle, le monde anglo-saxon, suivi rapidement par le monde scandinave a su mettre en place des recueils systématiques de mortalités puis d’incidence, dont les analyses ont permis la mise en évidence de facteurs diagnostiques et pronostiques et de suggérer des modèles « mécanicistes » de cancérogénèse, qui essayaient de faire le lien entre les données épidémiologiques et les données recueillies au laboratoire. Le lien entre le type de données recueillies et les modalités statistiques d’analyse était bien précisé. La prise en compte de facteurs dépendant du temps, dont les expositions hormonales, était et reste un sujet d’importance. Parallèlement, des modèles empiriques de prédiction du risque étaient proposés conditionnés par l’existence on non d’antécédents familiaux, régulièrement mis à jour en fonction de la découverte de nouveaux marqueurs, avec toute la question de la validation de ces modèles.

La mise en évidence des premiers gènes de susceptibilité aux cancers du sein a représente une étape majeure apportée par les techniques d’épidémiologie génétique. Les possibilités offertes par les techniques de génétique moléculaires ont nécessité de nouvelles formes d’analyses. Le rapport entre le nombre de sujets observés et le nombre de variables explicatives potentielles s’est inversé. Les liens génotypes/ phénotypes se révèlent plus complexes et hétérogènes. Un des challenges actuels est la possibilité de détecter précocement, par des méthodes fiables et peu invasives, en population les tumeurs susceptibles d’avoir une évolution défavorable. La question de la qualité et du type de données recueillies reste cruciale ainsi que celle de la répétabilité des résultats publiés, qui passe par la mise à la disposition des données et des algorithmes. Cette exigence scientifique impose le respect des règles d’utilisation des données.

La présentation sera faite en français.

Colloquium du laboratoire Dieudonné - lundi 03 avril - 16:00 en salle de conférences

Laurent MAZLIAK (Laboratoire de Probabilités et Modèles Aléatoires, Université Pierre et Marie Curie Paris 6, Université Denis Diderot Paris 7, CNRS - Paris, http://www.lpma-paris.fr/pageperso/mazliak/)

et le titre de son exposé sera :

'Les fantômes de l'Ecole Normale. Vie, mort et destin mathématique de René Gateaux (1889-1914)'.

Un résumé est le suivant :

Le présent exposé traite de la vie et de certains aspects du travail scientifique du mathématicien René Gateaux, tué pendant la Première Guerre Mondiale, à l’âge de 25 ans. Bien qu’il fût mort très jeune, il eut le temps de laisser d’intéressants résultats en analyse fonctionnelle. En particulier, il fut un des premiers à essayer de construire une intégrale sur un espace de dimension infinie. Ses idées furent ensuite considérablement étendues par Lévy. Entre autres, Lévy interpréta l’intégrale de Gateaux dans un cadre probabiliste qui mena plus tard à la construction de la mesure de Wiener. La conférence essayera de replacer ce singulier destin personnel et professionnel dans la France des années qui entourent la Première Guerre Mondiale et rappellera aussi le massacre qui décima les étudiants français pendant le conflit.

Venez Nombreux !

L'équipe Colloquium

Syndiquer le contenu